yi-xin.org

Dominique Falquet

Né à Genève en 1966, Dominique Falquet débute son cheminement dans les arts martiaux en 1984. Après une année de tâtonnements dans différents systèmes il commence le Iaï-do (maniement du sabre japonais) auprès de Pascal Krieger, qui aura une très forte influence sur la suite de son parcours. Ce professeur (ancien élève de feu maître Donn Draeger), outre une indiscutable expertise dans la technique des arts martiaux japonais (Judo, Jodo et Iaï-do), possède également une connaissance profonde de leurs aspects philosophique, culturel et humain. Son enseignement, bien que centré sur une pratique physique intense, n’en est pas moins une véritable école de vie, conduisant souvent l’individu bien au-delà des objectifs qu’il s’était lui-même fixés.
En 1988, Dominique Falquet entreprend un périple en Asie. Il voyage pendant plusieurs mois en Chine, visitant nombre d’écoles et de hauts lieux historiques des arts martiaux, mais sans rencontrer les personnages exceptionnels qu’il s’était naïvement attendu à trouver. Après un passage à Hong Kong il poursuit en vain sa quête en Thaïlande avant d’aboutir en Malaisie chez monsieur Karunakaran (autre élève de maître Draeger, enseignant de Jodo) qui l’introduit auprès de maître P’ng Chye Khim, chef instructeur de la Sao-Lim Athletic Association of Penang. Dès le lendemain Dominique Falquet commence son initiation au Sao-Lim Hood Khar Paï. Ce premier séjour se prolonge deux ans, durant lesquels il se consacre entièrement à l’étude du Sao-Lim sous la houlette de maître P’ng et de ses instructeurs. Sur les dix années suivantes il en passera près de la moitié en Malaisie, travaillant le Sao-Lim Hood Khar Paï, puis également le Hsing-I chuan et le Taïchi chuan toujours avec Maître P’ng.
En 1996, Dominique Falquet s’établit à Berlin où il fonde un groupe de Sao-Lim et anime des stages, puis en 2002 il rentre à Genève où il retrouve avec bonheur les cours de Iaï-do de Pascal Krieger et crée le groupe « Sao-Lim Hood Khar Paï Genève ».
Enfin en 2007 il fonde le club "Yi-Xin" où il enseigne désormais les trois arts (Sao-Lim, Tai-Chi et le Hsing-I) qu’il a reçu de Maître P’ng, s’acquittant ainsi de sa dette envers ses maîtres et professeurs en guidant à son tour tous ceux qui veulent s’engager sur ce chemin.